Skip to main content

4 postures de yoga inversées à tester pour challenger votre pratique quotidienne

postures inversées sirsasana

© les postures inversées ne sont pas les poses de yoga les plus faciles à réaliser.

Vous avez atteint un certain degré de maturité dans votre pratique du yoga et vous cherchez à vous challenger avec de nouvelles postures ?

Alors il est peut être temps d’intégrer à vos séances les postures inversées. Réputées comme étant difficiles d’un point de vue physique, les postures inversées exigent force, équilibre et flexibilité.

Mais elles offrent également une multitude de bienfaits pour tout notre être, à la fois le corps et l’esprit.

Dans cet article, nous allons donc explorer 4 postures de yoga inversées couramment réalisées, ainsi que leurs avantages et nos conseils pour les réaliser.

5 postures inversées à intégrer dans votre routine

Le yoga propose plusieurs postures inversées. Certaines sont plus connues, et pratiquées, que d’autres.

A lire sur le même sujet :  Vous avez 50 ans ou plus ? Voici 4 sports à pratiquer régulièrement pour rester en forme

Voici 5 positions que vous pouvez tester dans vos prochaines séances

1 – La posture de la Charrue (Halasana)

Cette pose invite à faire basculer les jambes en arrière jusqu’à ce que les pieds atteignent le sol au-dessus de la tête. La position, réalisée au sol, favorise la détente des muscles du dos mais demande un certain effort de souplesse.

En savoir plus sur la posture de la charrue.

2 – La posture de la chandelle (Sarvangasana)

Allongé sur le dos, on soulève les jambes grâce aux hanches et on maintient cette position verticale avec le soutien des bras. Cette posture sollicite de manière assez intense la sangle abdominale et l’équilibre du yogi, notamment pour maintenir la posture.

Tout savoir sur Sarvangasana.

3 – Sirsasana (ou le roi des postures)

Cette posture avancée de yoga consiste à se tenir sur la tête tout en utilisant les avant-bras et les mains pour aider à maintenir l’équilibre. C’est en fait une sorte de poirier avec la tête comme unique soutien. C’est posture est très difficile à maîtriser et demande un niveau avancé

A lire sur le même sujet :  Rester active en hiver : 4 conseils pour maintenir votre motivation et ne pas baisser les bras

4 – La posture du chien tête en bas (adho mukha shvanasana)

Sans doute une des positions les plus iconiques de la pratique du yoga, le chien tête en bas est une posture inversée. Dans cette pose, on forme un “V” inversé avec le corps, tout en maintenant une respiration profonde et régulière. Vous l’aurez sans doute compris, elle est bien plus simple à réaliser que Sirsasana. 😉

Comment réaliser la posture du chien tête en bas.

Quelques conseils pour pratiquer ces postures en toute sécurité

Vous le savez sans doute, pratiquer le yoga demande de respecter certaines précautions pour éviter les risques de blessures.

C’est encore plus le cas avec les postures inversées, qui vont solliciter le haut du corps et notamment la tête et le coup.

Voici quelques conseils à garder précieusement en tête avant de pratiquer :

  • Echauffez-vous : prenez votre temps pour vous échauffer correctement afin de réduire le risque de blessures. Intégrez des exercices qui renforcent la nuque, les épaules et les abdominaux pour pouvoir soutenir ce type de positions.
  • Progressez de manière graduelle : n’essayez pas d’exécuter les postures les plus avancées (comme Sirsasana) sans être suffisamment préparé – mieux vaut pratiquer régulièrement des postures plus simples au début.
  • Ecoutez votre corps : si vous ressentez de la douleur ou si vous n’arrivez pas à réaliser une posture avec la bonne technique, revenez à des postures moins complexes et travaillez à renforcer les muscles appropriés.
  • Pratiquez en groupe : Même si certains yogis préfèrent pratiquer à la maison, nous vous conseillons vivement de réaliser les postures inversées en groupe. A la fois pour bénéficier du retour des autres yogis (et/ou d’un professeur) et surtout pour que les autres puissent sécuriser votre pratique.
A lire sur le même sujet :  Tadasana, la posture de la montagne (facile)

 

Prenons les choses à l’envers !

Ajouter des postures inversées à votre pratique quotidienne de yoga peut non seulement de challenger votre routine, mais aussi de vous offrir d’incroyables bienfaits pour la santé dont vous ne soupçonniez peut-être même pas l’existence !

Alors pourquoi ne pas prendre un moment pour explorer ces positions qui permettent de voir le monde sous un nouvel angle ? 😉

Sophie

Sophie est rédactrice spécialisée en Ayurvéda sur le site visa-forme.fr. Elle s’intéresse depuis longtemps à cette médecine millénaire et étudie notamment son développement dans les sociétés occidentales.