Skip to main content

Pranayama : découvrez les incroyables pouvoirs de la respiration dans la pratique du yoga

pranayama yoga

Yogi pratiquant le pranayama, un exercice de respiration visant à faire circuler l’énergie vitale.

Très souvent, la pratique du yoga est réduite à la réalisation physique des différentes postures. Pourtant, c’est nier le rôle fondamental de la respiration et du souffle dans la pratique de cette philosophie ancestrale.

En effet, dans le monde du yoga et de la spiritualité, le pranayama (qu’on peut traduire par la maitrise de la respiration) est une pratique essentielle pour améliorer notre bien-être au quotidien.

En effet, le pranayama désigne un ensemble de techniques de respiration qui permettent de contrôler et de réguler notre énergie vitale (prana). C’est donc loin d’être un élément négligeable !

Si vous n’avez jamais entendu parler du pranayama, ou si vous le sous-estimez, alors cet article est fait pour vous.

Nous allons d’abord explorer les différents aspects du pranayama et leur bienfaits. Nous découvrirons ensuite comment l’intégrer au mieux dans notre quotidien pour profiter de ses nombreux bienfaits (ce qui n’est pas le plus facile 😉 ).

Qu’est-ce que le pranayama ?

Le terme « pranayama » provient du sanskrit, une langue indienne dont les origines remontent à plus de 3500. Il est composé en deux parties :

  • prana signifiant « force vitale »
  • ayama se traduisant par « extension » ou « expansion »

Le pranayama désigne donc l’extension ou l’expansion du souffle (qui représente notre énergie vitale, le prana) à travers notre organisme.

Essentielle à la philosophie yogique, mais aussi à sa pratique, le pranayama permet de réguler notre énergie vitale tout en renforçant notre corps et notre esprit.

A lire sur le même sujet :  4 types de yoga à tester pour les débutantes (et trouver celui qui vous convient le mieux)

Sans travail quotidien sur notre respiration, il est donc difficile d’atteindre un point d’équilibre et de bien-être dans notre quotidien (même avec plusieurs séances de yoga par jour 😉 )

Vous l’avez compris, la respiration est un pilier essentiel du yoga. Vous comprenez peut-être maintenant pourquoi votre professeur de yoga insiste autant sur la respiration pendant vos séances ! 😉

Le pranayama n’est pas uniforme. Il peut se pratiquer et se maîtriser à travers plusieurs méthodes, chacune ayant ses propres objectifs et effets. Certaines visent à apaiser le mental, d’autres à réchauffer le corps ou encore à accroître notre capacité respiratoire.

Les différents types de pranayama

Il existe de nombreuses techniques de pranayama. Voici les plus connues et plus utilisées.

La respiration alternée (Nadi Shodhana)

Cette technique consiste à respirer alternativement par les deux narines en bouchant l’une d’elles avec le pouce ou l’annulaire.

Elle permet de purifier les canaux énergétiques, d’équilibrer notre énergie et de calmer le mental.

La respiration victorieuse (Ujjayi)

Cette méthode implique une légère constriction de la gorge, ce qui provoque un léger son lors de l’inspiration et de l’expiration.

L’ujjayi est souvent utilisé dans la pratique du yoga pour aider à maintenir la concentration et pour réchauffer le corps. Elle est notamment utilisée dans la pratique du Vinyasa Yoga.

La respiration du feu (Kapalabhati)

Il s’agit d’une série de courtes et rapides expirations forcées, suivies d’une inspiration passive.

Le kapalabhati aide à nettoyer les voies respiratoires et à renforcer les muscles abdominaux.

La respiration du soufflet (Bhastrika)

Cette technique consiste à effectuer des inspirations et expirations profondes et intenses, similaires au mouvement d’un soufflet.

Le bhastrika permet de stimuler l’énergie vitale et d’éliminer les blocages énergétiques.

A lire sur le même sujet :  Respiration Ujjayi : une technique ancestrale pour améliorer votre pratique du yoga

 

Pranayma respiration alternée

Yogi pratiquant la respiration alternée (nadhi sodhana)

Quels sont les bienfaits en-soi du pranayama ?

Une maitrise de base du pranayama est essentielle pour tirer tous les bienfaits d’une pratique régulière du yoga et de ses postures.

Lors de votre pratique, soyez donc très attentif à votre respiration. Si vous pratiquez une séance en apnée ou en papotant tout au long de la séance, les bienfaits seront forcément minimes.

Toutefois, et au delà de la pratique physique, la maîtrise du pranayama en soi peut nous apporter de nombreux bienfaits.

Voici quelques-uns des effets positifs que vous pourrez observer :

  • amélioration de la capacité respiratoire : le pranayama nous apprend à mieux utiliser notre diaphragme et à augmenter notre volume respiratoire. Cette maitrise peut aider à prévenir les problèmes respiratoires et améliorer notre endurance physique.
  • réduction du stress et de l’anxiété : en ralentissant et en approfondissant notre respiration, le pranayama permet d’activer le système nerveux parasympathique, responsable des mécanismes de détente, relaxation et récupération nerveuse. Ceci contribue donc à diminuer notre niveau de stress et à apaiser notre mental.
  • amélioration de la concentration et de la clarté mentale : de manière générale, maitriser notre respiration permet de nous maitriser et d’être moins impulsif dans nos prises de décisions. La pratique du pranayama favorise donc un état d’esprit plus calme et centré, nous permettant d’être plus attentifs et efficaces au quotidien.
  • équilibrage de l’énergie vitale : en purifiant et en régulant notre prana, le pranayama contribue à harmoniser notre énergie vitale et à rétablir l’équilibre entre notre corps et notre esprit.

Si vous débutez avec la pranayama, n’hésitez pas à consulter cette très bonne vidéo de la chaîne Yoga Laboratorium.

Comment intégrer le pranayama dans votre quotidien ?

SI vous souhaitez maitriser les techniques du pranayama (et du yoga de manière générale), il est primordial de pratiquer régulièrement (je le répète dans chaque article 😉 )

A lire sur le même sujet :  3 postures de yoga pour stimuler votre énergie et adapter votre corps à l'heure d'hiver

Nous vous conseillons de vous exercer à la fois pendant la réalisation de postures et de manière indépendante. Voici quelques conseils pour intégrer cette pratique dans votre routine :

  • choisissez un moment calme et propice à la détente : privilégiez la pratique du pranayama et du yoga lorsque vous êtes détendu et dans un environnement paisible. Le matin, avant de commencer votre journée, ou le soir, avant de vous coucher, sont généralement des moments appropriés.
  • Adoptez une posture confortable : vous pouvez pratiquer le pranayama en position assise (sur un coussin, une chaise ou un banc) ou allongée, selon ce qui vous convient le mieux. Veillez à garder votre colonne vertébrale droite et vos épaules relaxées.
  • Accordez-vous du temps : il est important de ne pas brusquer votre corps et de progresser à votre rythme. Consacrez au moins 5 à 10 minutes par jour à la pratique du pranayama et augmentez progressivement la durée et l’intensité de votre pratique.
  • Lors des réalisations, débutez par des postures simples : si vous êtes débutant, commencez par des postures de yoga physiquement simples à réaliser. De cette façon, vous pourrez vous concentrer principalement sur les respirations.

Mise en garde et contre-indications

Attention, il est important de noter que certaines techniques de pranayama peuvent être contre-indiquées ou nécessitent des précautions particulières.

Il est donc recommandé de consulter un professeur de yoga expérimenté avant de se lancer dans la pratique du pranayama, surtout si vous souffrez de problèmes de santé spécifiques.

Le pranayama est un pilier fondamental de l’art du yoga. Il est à la base de la circulation de l’énergie vitale au sein de notre organisme et donc de nos équilibres.

En l’intégrant en plein conscience dans vos séances régulières de yoga, vous progresserez rapidement dans votre pratique !

Sophie

Sophie est rédactrice spécialisée en Ayurvéda sur le site visa-forme.fr. Elle s’intéresse depuis longtemps à cette médecine millénaire et étudie notamment son développement dans les sociétés occidentales.