Skip to main content

Virabhadrasana II (posture du guerrier) : cultivez l’équilibre et l’ancrage dans votre pratique du yoga

posture du guerrier 2

Yogi réalisant la posture du guerrier II (virabhadrasana II)

Si vous nous lisez régulièrement, vous savez que pratiquer le yoga peut apporter de nombreux bienfaits pour notre être de manière générale (s’il est pratiqué régulièrement bien sûr 😉 ).

Certaines postures vont travailler plus particulièrement le physique, en agissant comme des exercices de renforcement musculaire. C’est le cas de la posture de la planche basse par exemple, ou encore de la posture du tigre.

Parmi ces différentes postures physiques, la posture du guerrier 2 ou Virabhadrasana II est particulièrement bénéfique.

Elle permet de travailler l’étirement et le renforcement des muscles, tout en améliorant l’équilibre et la concentration. Nous avions déjà évoqué la posture de base, Virabhadrasana. N’hésitez pas à consulter l’article dédiée à la posture. 🙂

Pour mieux comprendre cette position et ses bienfaits, nous vous proposons dans cet article d’explorer les aspects clés de cette posture et la manière dont elle peut être intégrée dans votre pratique régulière du yoga.

Aux origines de Virabhadrasana II

Virabhadrasana II est un terme sanskrit composé de “Vira” (héros, guerrier), “Bhadra” (ami, bienheureux) et “Asana” (posture).

A lire sur le même sujet :  Yoga du soir : 4 postures parfaites pour bien finir votre journée (et bien commencer votre nuit)

A l’instar de Marichyasana ou encore Astravakasana, cette posture tire son nom d’un personnage de la mythologie hindou. Guerrier mythique, Virabhadra incarne la force, la férocité et l’ancrage.

La posture du guerrier 2 symbolise donc ces qualités et permet de développer la puissance et la détermination dans notre pratique du yoga.

Virabhadrasana II : une posture aux multiples bienfaits

Renforcement musculaire

La posture du guerrier 2 sollicite un grand nombre de muscles du corps, notamment ceux des jambes, des hanches, du tronc et des épaules.

Elle permet ainsi de tonifier et renforcer ces zones, contribuant à une meilleure stabilité et une silhouette plus harmonieuse.

Amélioration de la souplesse et de l’équilibre

En étirant les muscles des hanches, du dos et des épaules, la posture travaille la souplesse et aide à prévenir les tensions musculaires.

De plus, elle stimule le système vestibulaire et améliore l’équilibre, ce qui peut aider à mieux gérer les situations de stress et d’instabilité dans la vie quotidienne.

Ouverture de la poitrine et stimulation des poumons

La position des bras et des épaules dans Virabhadrasana II permet une large ouverture de la poitrine. Cette ouverture favorise une meilleure respiration et une meilleure oxygénation du corps. Virabhadrasana II stimule également les poumons et renforce les muscles respiratoires.

Développement de la concentration et de la persévérance

Maintenir la posture du guerrier 2 demande un certain niveau de concentration et de persévérance. Elle nous apprend ainsi à rester ancrés et déterminés dans notre pratique, malgré les défis et les obstacles que nous rencontrons.

A lire sur le même sujet :  Posture du chameau (Ustrasana) : pourquoi il faut l'intégrer dans votre routine yoga

 

Posture du guerrier II yoga

Posture du guerrier II (vue de dos)

Notre guide pas-à-pas pour réaliser correctement la posture

Voici un tutoriel étape par étape pour réaliser correctement la posture.

Etape 1 – Commencez en position debout, les pieds bien ancrés au sol, parallèles et écartés de la largeur des hanches. Vous pouvez entrer dans la position avec Tadasana (posture de la montagne)

Etape 2 – Faites un grand pas en avant avec le pied droit, pliez le genou droit jusqu’à former un angle de 90 degrés. Veillez à ce que le genou ne dépasse pas la ligne verticale formée par le pied.

Etape 3 – Le pied gauche doit être légèrement tourné vers l’extérieur, à un angle d’environ 45 degrés. Le talon du pied droit doit être aligné avec le milieu du pied gauche.

Etape 4Tendez les bras à l’horizontale, parallèles au sol, dans l’alignement des épaules. Les paumes doivent être tournées vers le bas.

Etape 5 – Orientez le regard au-dessus de la main droite, en direction de l’index, et maintenez cette position pendant quelques respirations profondes.

Etape 6 – Pour revenir à la position initiale, appuyez sur le pied arrière et redressez le genou avant. Ramenez les bras le long du corps et revenez en position debout.

Quelques conseils à garder en tête avant et pendant la pratique

  • Assurez-vous d’avoir un bon ancrage au niveau des pieds : cela vous permettra d’être plus stable et d’éviter les tensions inutiles au niveau des hanches ou des genoux.
  • Veillez à ce que votre genou droit reste bien aligné avec votre pied : il ne doit pas dépasser la ligne verticale formée par le pied, ni se déplacer vers l’intérieur ou l’extérieur.
  • Maintenez vos épaules détendues et loin des oreilles, tout en étirant activement les bras : cela favorisera une meilleure ouverture de la poitrine et une respiration plus profonde.
  • Engagez vos muscles abdominaux pour soutenir le bas du dos et éviter les tensions dans cette zone.
A lire sur le même sujet :  Posture du triangle étendu en yoga : découvrez le pouvoir de cette posture pour équilibrer le corps et l'esprit

Pour finir, voici deux autres conseils importants, qui peuvent s’appliquer pour chaque posture que vous pouvez réaliser.

Premièrement, restez à l’écoute de votre corps et ne dépassez jamais ses limites. Si vous sentez des tensions lors de votre pratique, ne forcez surtout pas. La progression en yoga est une question de persévérance et de régularité.

Deuxièmement, n’oubliez pas de vous concentrer sur votre souffle. C’est un élément fondamental dans la pratique du yoga.

Si vous le négligez, vous ne tirerez pas tous les bienfaits de votre pratique et vous ressentirez de la frustration.

 

 

Si vous souhaitez cet été intégrer des postures de renforcement musculaire à votre routine yoga, la posture du guerrier 2 doit en faire partie.

Elle est Idéale pour renforcer et étirer de nombreux muscles, améliorer l’équilibre et la concentration, et stimuler la respiration.

Bonne pratique ! 🙂

Sophie

Sophie est rédactrice spécialisée en Ayurvéda sur le site visa-forme.fr. Elle s’intéresse depuis longtemps à cette médecine millénaire et étudie notamment son développement dans les sociétés occidentales.