Skip to main content

Marichyasana, la pose du Sage Marichy (difficile)

Pose Marichy Asana

La pose de l’homme sage Marichy (Marichyasana) est une posture de yoga assise. Il existe différentes variations de cette pose (A B, C et D), qui est principalement utilisée dans la première série de l’Ashtanga yoga.

Le nom Marichyasana est dérivé du sage Marichi. Marichi était un Sage dont le père, Brahma, est le créateur de l’Univers selon la mythologie hindoue. Son nom Sanskrit se traduit littéralement par “rayon de soleil” en français.

La puissante torsion réalisée par la posture, notamment dans les variantes C et D, libère un flot d’énergie dans le corps, tout en stimulant la digestion.

Quels sont les bénéfices de Marichyasana ?

Marichyasana possède de nombreux bénéfices pour notre corps et notre esprit :

  • elle augmente la flexibilité des épaules, du dos et des ischio-jambiers
  • elle étire les épaules et la colonne vertébrale
  • elle stimule les organes de la ceinture abdominale (les reins et le fois notamment)
  • elle améliore la digestion
  • elle calme l’hyperactivité cérébrale
  • elle active le chakra Manipura (celui du plexus solaire, situé dans l’abdomen)

Comment réaliser Marychiasana lors d’une séance ?

Cette réalisation concerne la posture Marychiasana A.

Etape 1 : Asseyez-vous en position Dandasana (la posture du bâton) : votre dos est droit et vos jambes sont allongées pour former un angle droit.

dandasana

Tout en gardant la jambe gauche tendue et pliée, ramenez votre jambe droite vers votre tronc pour coller la cuisse sur l’abdomen.

A lire sur le même sujet :  Urdhva Dhanurasana, la posture de la roue (difficile)

Etape 2 : Avez vos deux mains, enlacez votre cheville droite pour la maintenir toute proche de votre fesse droite. Faites bien attention à garder votre dos droit et votre jambe gauche toujours tendue sur le sol.

Etape 3 : Une fois votre cheville bien droite bien ancrée, vous pouvez étirez votre main droite pour former un parallèle avec votre jambe gauche tendue au sol. Votre dos doit accompagner le mouvement. Lorsque vous vous penchez, pensez bien à écarter votre cuisse droite vers l’extérieur pour laisser votre tronc passer.

A la fin de cette étape, votre tronc doit être parallèle à votre cuisse droite et votre bras droit parallèle à votre jambe gauche.

Etape 4 : Une fois l’étape trois réalisée, vous pouvez réaliser un arc de cercle vers l’extérieur avec votre bras droit, de sorte que celui-ci rejoigne le bas de votre dos en s’enroulant autour de votre jambe droite pliée. Dans le même temps, vous pouvez également déplacer votre bras gauche au bas de votre dos, pour que les deux puissent se rejoindre.

Etape 5 : Il reste maintenant à réaliser la flexion de votre buste vers l’avant. L’objectif est de se pencher au maximum pour rapprocher votre tête de votre genou gauche.

Une fois que vous avez terminé votre flexion avant complète, expirez en gardant les mains placées derrière le dos. Si la posture est trop compliquée à tenir, vous pouvez tout à fait placer vos mains sur le sol à côté de vos jambes.

A lire sur le même sujet :  Uttanasana, la posture de la pince pour travailler sa souplesse (moyen)

Etape 6 : Pour sortir de la pose, inspirez puis lâchez les mains et appuyez-les contre le sol. Inspirez une nouvelle fois, puis faites basculer votre bassin et votre tronc vers l’arrière pour ramener la tête et le torse dans la posture assise.

Enfin, tendez la jambe droite pour retrouver la position de départ (Dandasana)

N’hésitez pas à consulter cette vidéo pour voir pas à pas comment réaliser cette posture (en anglais).

Les variations de Marychiasana

Il existe quatre variations principales de cette posture : A, B, C, et D. Chacune d’entre elles fait partie de la séquence principale de l’Ashtanga yoga.

Marichyasana A

Elle est réputée pour rajeunir et restaurer le corps et calmer l’esprit. C’est une excellente pose pour se concentrer et attirer l’attention sur l’intérieur.

L’étirement de la colonne vertébrale de cette manière peut améliorer la conscience de soi ainsi que la concentration.

Elle est également bénéfique pour ceux qui passent de longues périodes de temps à méditer assis.

Marichyasana B

On pense que Marichyasana B est une posture plus difficile, tant mentalement que physiquement, que Marichyasana A, car le pied en demi-lotus contrôle intérieurement une grande partie du travail de la posture.

Cela peut enseigner la patience, car l’élève doit attendre que la hanche se détende avant d’exécuter la pose en toute sécurité.

marichyasana b

Marichyasana C

Marichyasana C est une posture qui nettoie et purifie. Elle est énergisante et stimulante puisqu’elle améliore la circulation du prana dans tout le corps.

A lire sur le même sujet :  Yoga asanas : 10 positions faciles

L’aspect physique est censé représenter la libération émotionnelle des difficultés que nous rencontrons dans notre vie. Marichyasana C est censé nous apprendre à gérer efficacement ces problèmes.

marichy asana c

Marichyasana D

La pose Marichi D est bonne pour les maux de dos, comme toutes les torsions, car elle améliore la flexibilité de la colonne vertébrale et la circulation sanguine.

Cette posture peut soulager les douleurs de la hanche et du dos et les douleurs dans les hanches. Elle aide également à stimuler les organes et les muscles abdominaux, ce qui peut soulager la constipation ainsi que d’autres problèmes digestifs.

La pose D de Marichi peut être effectuée avec une ceinture afin que les mains puissent se tendre. Faites attention à ne pas tordre le genou lorsque vous essayez de faire la pose, et aussi à laisser le corps se développer au fil du temps.

marichy asana d

Quelques conseils pour les débutants

Si vous débutez le yoga, n’hésitez pas à utiliser des accessoires de yoga pour vous aider à réaliser certaines poses.

Dans le cas de Marichyasana, vous pouvez utilisez un bloc ou une couverture pour vous asseoir. Le bloc peut également vous aider à réaliser la fin de la position (la tête vers le genou).

Vous pouvez également utiliser une sangle pour tenir joindre facilement vos mains dans le bas de votre dos.

Sophie

Sophie est rédactrice spécialisée en Ayurvéda sur le site visa-forme.fr. Elle s’intéresse depuis longtemps à cette médecine millénaire et étudie notamment son développement dans les sociétés occidentales.