Skip to main content

Bhastrika Pranayama : découvrez l’incroyable potentiel de votre souffle

bhastrika pranayama

Bhastrika doit se réaliser le dos droit. Les postures du lotus ou du diamant sont idéales pour la pratique.

Lorsqu’on parle de pratiques respiratoires en yoga, on pense avant tout au pranayamaIl s’agit de l’ensemble des techniques tirées du yoga permettant à un yogi de maîtriser sa respiration.

Il existe donc de nombreuses méthodes de maitrise de la respiration. Nous avons déjà évoqué dans des articles précédents plusieurs d’entre-elles :

Chacune de ses techniques possède ses propres particularités et bénéfices. N’hésitez pas à consulter les liens ci-dessous pour bien comprendre leurs différences. 🙂

Dans cet article, nous allons aborder une autre méthode de respiration, Bhastrika (appelée en français respiration du soufflet de forge)

Combinant Ujjayi et Kapalabathi, Bhastrika est reconnue pour sa puissance et son intensité. Elle n’est donc pas à utiliser à la légère.

De manière générale, elle est utilisée par les yogis expérimentés pour nettoyer énergétiquement le corps et le préparer à la pratique de certains asanas ou à une phase de méditation

Dans cet article, nous allons vous présenter les origines, les avantages et les différentes étapes pour réaliser (et maîtriser 😉 ) cette technique de respiration puissante de manière efficace.

A lire sur le même sujet :  Qu'est-ce que le Kundalini Yoga ? Définition et bienfaits

Origine et signification du Bhastrika Pranayama

Le mot “Bhastrika” vient du sanskrit et signifie “forge” ou “soufflet“.

Proche de Kapalabathi, cette pratique de respiration est comparée à un soufflet utilisé dans une forge pour attiser le feu.

Elle consiste à inspirer et expirer rapidement de manière saccadée et avec force, créant ainsi un mouvement d’air puissant à travers les poumons et les voies respiratoires.

Ce souffle rythmé permet de purifier et réchauffer le corps, tout en augmentant la vitalité et les niveaux d’énergie.

Comment pratiquer le Bhastrika Pranayama ?

La pratique du Bhastrika Pranayama doit se faire en position assise avec le dos droit. Voici les différentes étapes pour réaliser cette technique de respiration :

Etape 1 – la position : asseyez-vous confortablement en tailleur ou sur une chaise, avec le dos bien droit (c’est important) et les épaules détendues. Placez vos mains sur vos genoux, paumes vers le haut. Certaines postures comme la position du lotus ou la position du diamant sont idéales.

Etape 2 – la respiration : Inspirez profondément et rapidement par le nez, en gonflant votre abdomen. Expirez ensuite avec force, en contractant les muscles abdominaux pour pousser l’air hors de vos poumons. La respiration doit être rythmée et puissante, comme un soufflet de forge.

Etape 3 – les répétitions : Réalisez une série de 10 à 20 respirations de cette manière. Prenez ensuite une pause pour reprendre votre souffle et répétez l’exercice 2 à 3 fois.

A lire sur le même sujet :  Yoga et articulations : attention à ces petits détails qui font toute la différence lors de vos séances

Attention !  Bhastrika étant très intense, il est important de prendre ses précautions avant de passer à la pratique.

Nous vous conseillons, avant de pratiquer Bhastrika, de vous exercer d’abord à la pratique de Ujjayi et surtout de Kapalabathi.

De plus, Bhastrika vous demandera beaucoup d’énergie. Nous vous déconseillons donc de la pratiquer en autonomie. Préférez la pratiquer en groupe ou avec un professeur qui saura vous guider pour bien la maîtriser.

 

bhastrika respiration

Bhastrika demande de la pratique et une maitrise des pranayama Ujjayi et Kapalabathi.

Les bienfaits du Bhastrika Pranayama

Ce Pranayama est très complet. Il offre de nombreux avantages tant sur le plan physique que mental. Intégrée à une routine quotidienne (ou presque), il apportera de nombreux bienfaits à la fois pour le corps et pour l’esprit :

Les bienfaits physiques

  • Amélioration de la capacité pulmonaire : les mouvements de respiration rapides et vigoureux aidant à renforcer les muscles respiratoires. Les capacités pulmonaires sont renforcées mais aussi purifiées.
  • Renforcement du système immunitaire : en purifiant le sang et en éliminant les toxines, Bhastrika aide à stimuler et renforcer le système immunitaire.
  • Soulagement de la congestion : la respiration rapide permet de dégager les voies nasales et de soulager la congestion due à un rhume ou une sinusite.

Les bienfaits mentaux

  • Réduction du stress et de l’anxiété : cette technique a un effet apaisant sur le système nerveux et aide à réduire les niveaux de stress et d’anxiété.
  • Augmentation de la concentration et de la clarté mentale : Bhastrika permet d’améliorer les fonctions cognitives et favorise un meilleur fonctionnement du cerveau.
A lire sur le même sujet :  Yoga ou pilates ? Tout ce qu'il faut savoir pour bien choisir

Sans doute le plus puissant pranayama, il permet également de libérer l’énergie Kundalini en purifiant les Nadis et en facilitant la circulation de l’énergie vitale (prana).

Si vous débutez, nous vous conseillons de regarder cette vidéo expliquant clairement comment pratiquer Bhastrika.

Précautions et contre-indications à garder en tête

Le Bhastrika Pranayama est une technique puissante qui peut offrir de nombreux bienfaits lorsqu’elle est pratiquée correctement. Cependant, il existe certaines précautions et contre-indications à prendre en compte :

  • ne pratiquez pas Bhastrika Pranayama si vous souffrez d’hypertension artérielle, de maladies cardiaques ou de problèmes respiratoires graves.
  • si vous êtes débutant(e), commencez lentement et augmentez progressivement la vitesse et l’intensité de vos respirations.
  • si vous ne vous sentez pas bien lors de la pratique, arrêtez tout de suite
  • si vous êtes enceinte, ne pratiquez surtout pas
  • si vous avez des soucis récurrent au niveau des oreilles, des yeux ou des sinus, évitez également sa pratique.

Nous recommandons chaudement (;)) à chaque yogi souhaitant pratiquer cette technique de consulter un enseignant qualifié.

Il vous permettra d’apprendre correctement tout en s’assurant que vous ne causez pas de dommages involontaires à votre corps.

Si cet article vous a plus, n’hésitez pas à le partager ! 🙂

Sophie

Sophie est rédactrice spécialisée en Ayurvéda sur le site visa-forme.fr. Elle s’intéresse depuis longtemps à cette médecine millénaire et étudie notamment son développement dans les sociétés occidentales.