Skip to main content

Découvrez Kapalabathi : tout ce qu’il faut savoir sur la respiration du feu en yoga

kapabalathi

Le travail de respiration de Kapalabathi peut se faire en dehors d’une séance de yoga.

Si vous nous lisez régulièrement, vous savez que la respiration occupe une place fondamentale dans la pratique du yoga.

Elle est à la base de la régulation de l’énergie vitale, le prana, qui circule dans notre corps. En yoga, le pranayama désigne l’ensemble des techniques de respiration qui permettent de contrôler et de réguler cette énergie vitale.

Il existe 4 grandes techniques de respiration connues :

  • la respiration alternée (Nadi Shodhana)
  • la respiration victorieuse (Ujjayi)
  • la respiration du feu (Kapalabhati)
  • la respiration du soufflet (Bhastrika)

Vous l’aurez compris, nous aborderons dans cet article la technique Kapalabathi (respiration du feu). Cette technique est à la base de certaines formes de yoga, comme le Vinyasa.

Qu’est-ce que le Kapalabathi ?

Le Kapalabathi, également connu sous le nom de “respiration du feu”, est une méthode de pranayama (contrôle du souffle) qui consiste à effectuer des expirations rapides et rythmées en contractant les muscles abdominaux.

A lire sur le même sujet :  Yoga ou pilates ? Tout ce qu'il faut savoir pour bien choisir

Cette technique agit comme un véritable nettoyage interne, en éliminant les toxines présentes dans le corps et en stimulant le système digestif.

En plus de ses bienfaits physiques, le Kapalabathi a également un impact positif sur notre état émotionnel et mental. Elle permet notamment d’améliorer notre concentration, de calmer notre esprit et de développer notre force intérieure.

Comment pratiquer le Kapalabathi ?

Vous pouvez utiliser les techniques Kapalabathi lors d’une séance de yoga. Toutefois, nous vous conseillons, notamment si vous débutez, de vous exercer de manière indépendante à la pratique d’une séance.

La posture

Avant de commencer, il est important de choisir un environnement et une position assise confortables afin de faciliter le travail de respiration.

Vous pouvez opter par exemple pour la posture du lotus, demi-lotus ou simplement croiser vos jambes.

L’essentiel est de garder le dos droit et de sentir une connexion avec le sol. Placez vos mains sur vos genoux, paumes vers le ciel.

Le rythme

Le Kapalabathi se caractérise par un enchaînement rapide d’expirations actives et d’inspirations passives.

Pour les débutants, il est recommandé de commencer à un rythme modéré (environ 60 expirations par minute) pour progressivement augmenter la cadence au fil des séances et surtout de votre progesssion.

Le travail de respiration

Voici un tutoriel pour réaliser le Kapalabathi en 5 étapes.

  1. Prenez quelques instants pour vous recentrer et calmer votre respiration
  2. Inspirez profondément et lentement par le nez
  3. Expirez rapidement et vigoureusement en contractant les muscles abdominaux, en poussant l’air hors des poumons par le nez
  4. Laissez l’inspiration se faire naturellement sans forcer, en relâchant simplement les muscles abdominaux
  5. Répétez ce cycle d’expiration et inspiration pendant environ 30 secondes à 1 minute, puis reprenez une respiration normale
A lire sur le même sujet :  Constipation : ces 4 postures de yoga peuvent aider à retrouver une digestion harmonieuse

Nous vous conseillons d’intégrer le Kapalabathi à votre routine yoga, de préférence avant votre séance.  Vous pourrez augmenter progressivement la durée des séquences et le nombre de répétitions au fur et à mesure de votre progression.

Kapabalathi lotus

Kapalabathi peut se pratiquer dans une position confortable, comme celle du lotus.

Quels sont les bienfaits de Kapalabathi ?

Grâce notamment à sa capacité à oxygéner et surtout à purifier le corps, le Kapalabathi offre de nombreux avantages pour notre santé, et notre bien-être de manière générale

Voici quelques-uns de ses principaux bénéfices.

Stimulation du système digestif

Les contractions abdominales associées aux expirations rapides font travailler les organes internes, favorisant ainsi une meilleure digestion.

Le travail de respiration de Kapalabathi stimule également la production d’enzymes digestives, améliorant ainsi l’assimilation des nutriments.

Renforcement du système immunitaire

En purifiant le sang et en améliorant la circulation sanguine, le Kapalabathi renforce notre système immunitaire et nous aide à mieux résister aux infections et aux maladies.

Équilibrage du système nerveux

Une pratique régulière du Kapalabathi permet de réduire les états de stress et d’anxiété. Elle agit directement sur notre système nerveux en favorisant la production d’endorphines, qui procurent quand elle est sécrétée une sensation de détente et d’apaisement.

A lire sur le même sujet :  Yoga Vinyasa : définitions, principes et bienfaits

Amélioration de la concentration et de la clarté mentale

En augmentant la quantité d’oxygène dans le cerveau, le Kapalabathi stimule nos facultés mentales et développe notre capacité de concentration.

Cet exercice est donc particulièrement recommandé pour les personnes souffrant de troubles de l’attention ou des difficultés récurrentes à se concentrer.

Quelques précautions à prendre

Bien évidemment, le Kapalabathi ne représente a priori aucun danger. Il s’agit d’un travail de respiration ne demandant aucun effort physique.

Toutefois, il existe certaines contre-indications et précautions à prendre en compte :

  • les personnes souffrant de problèmes cardiaques, d’hypertension ou problèmes de santé important de manière générale doivent consulter un professionnel avant de pratiquer
  • la pratique du Kapalabathi est préférable à jeun, au moins 2 heures après un repas
  • si vous ressentez des étourdissements ou des nausées pendant la pratique, arrêtez immédiatement et reprenez une respiration normale

 

Comme nous le répétons souvent dans nos articles, l’art de respirer et de maitriser l’énergie vitale (le pranayama) est fondamental à la pratique du yoga

Le Kapalabathi, la respiration du feu est une technique de respiration puissante qui est à la base de certaines pratiques, comme le Vinyasa.

En la maitrisant, vous vous assurerez de décupler les bénéfices physiques et mentaux de vos séances régulières de yoga.

Sophie

Sophie est rédactrice spécialisée en Ayurvéda sur le site visa-forme.fr. Elle s’intéresse depuis longtemps à cette médecine millénaire et étudie notamment son développement dans les sociétés occidentales.