Skip to main content

Yoga : comment muscler (très) facilement vos fesses avec ces 3 postures

© Visa Forme – 3 postures de yoga pour travailler vos muscles fessiers en profondeur.

Vous cherchez à raffermir ou sculpter les muscles de vos fesses mais sans (trop) les brusquer ? Méthode douce, le yoga sera la pratique sportive la plus adaptée à votre besoin.

Malgré les apparences (trompeuses 😉 ), le yoga permet de travailler en profondeur les muscles de vos fesses. De nombreuses asanas (les postures de yoga) ciblent en effet spécifiquement le travail des muscles fessiers tout en offrant d’autres bénéfices, tels que l’amélioration de la souplesse ou de l’équilibre.

L’objectif de cet article est de vous présenter 3 postures relativement simples à réaliser et à la portée de tous, quel que soit votre niveau. 🙂

Comment le yoga travaille-t-il les muscles fessiers ?

Discipline holistique (et millénaire !), le yoga est une discipline douce qui permet de recherche le bien-être. D’un point de vue physique, il permet d’améliorer sa souplesse, sa stabilité et son alignement.

A lire sur le même sujet :  Yoga : comment facilement renforcer votre périnée avec ces 3 exercices de base

En pratiquant régulièrement certaines postures lors de vos séances, vous pouvez également cibler spécifiquement différentes parties de votre corps : les abdominaux, les cuisses, les bras… Et bien sûr, les fesses !

En sollicitant de manière ciblée les muscles fessiers (grand, moyen et petit fessier), certaines postures de yoga vont ainsi aider à raffermir et tonifier vos fesses, mais aussi à gagner en stabilité et en mobilité au niveau du bassin.

Autre élément non négligeable : dans de nombreux mouvements, l’utilisation conjointe de la force des jambes et des fessiers permettra également de sculpter et affiner vos cuisses pour une silhouette harmonieuse.

3 postures de yoga pour travailler les fesses

Pour vous donner un aperçu des bénéfices d’une pratique régulière du yoga sur vos fesses, nous avons sélectionné 3 postures qui travaillent cette zone de votre corps. Ces 3 postures sont relativement simples à réaliser, tout le monde peut donc les réaliser. 🙂

  1. Le guerrier I (Virabhadrasana I)
  2. La chaise (Utkatasana)
  3. La demi-pyramide (Ardha Parsvottanasana)

1. Le guerrier I (Virabhadrasana I)

Cette posture classique du yoga consiste en un étirement intensif du muscle psoas-iliaoque. Elle permet ainsi de renforcer les muscles fessiers tout en améliorant la mobilité de la hanche :

  • Faites un grand pas en avant avec le pied droit, pliez le genou jusqu’à ce qu’il soit aligné au-dessus de la cheville.
  • Tendez le pied gauche vers l’arrière, baissez les hanches et alignez-les à mesure que vous ouvrez vos bras vers le ciel, parallèles l’un à l’autre.
  • Regardez devant vous et maintenez la position pendant plusieurs respirations profondes.
A lire sur le même sujet :  Posture de la charrue en yoga : comment améliorer votre flexibilité et votre mobilité en 5 étapes

Avantage : les fessiers sont fortement sollicités pour maintenir l’équilibre et soutenir le tronc. Vous pouvez aussi réaliser les 2 variantes de la postures.

 

2. La chaise (Utkatasana)

Autre position classique du yoga, la posture de la chaise est particulièrement efficace pour travailler les cuisses et les fessiers :

  • Mettez-vous debout avec les pieds joints, placez vos mains en prière devant le cœur.
  • Au moment d’inspirer, envoyez vos hanches vers l’arrière et pliez les genoux, comme si vous alliez vous asseoir sur une chaise.
  • Essayez de maintenir le dos droit, tout en regardant légèrement vers l’avant.
  • Maintenez la posture pendant quelques respirations, puis revenez lentement à la posture debout.
A lire sur le même sujet :  Yoga des hormones : découvrez ses 4 bienfaits qui peuvent changer votre quotidien

Avantage : dans ce mouvement, les fessiers sont fortement sollicités pour aider à soutenir le poids du corps et maintenir la position.

 

3. La demi-pyramide (Ardha Parsvottanasana)

Plus simple à réaliser que sa grande soeur (Parsvottanasana) et moins connue, la posture de la demi-pince affine la taille, étire les ischio-jambiers et renforce les fessiers :

  • Avec les pieds écartés l’un de l’autre, tournez les orteils droits vers l’avant tandis que les orteils gauches forment un angle de 45°.
  • Repliez votre buste vers l’avant, en positionnant les mains de chaque côté du pied droit et en gardant le dos bien droit.
  • Maintenez la posture pendant quelques respirations, puis réalisez la même séquence avec l’autre jambe.

Avantage : les muscles fessiers sont sollicités pour supporter le poids du corps et maintenir l’équilibre.

 

Vous savez maintenant que le yoga peut travailler vos muscles fessiers. A vous de décider maintenant si vous souhaitez intégrer ces postures à vos séances ou non. 🙂

Bonne pratique ! 🙂

Sophie

Sophie est rédactrice spécialisée en Ayurvéda sur le site visa-forme.fr. Elle s’intéresse depuis longtemps à cette médecine millénaire et étudie notamment son développement dans les sociétés occidentales.