Skip to main content

Shalabhasana (posture de la sauterelle) : découvrez cette puissante position du Vinyasa Yoga

posture de la sauterelle

Yogi réalisant la posture de la sauterelle (shalabhasana) dans une de ses variantes.

Si vous nous lisez régulièrement, vous savez qu’il existe de nombreuses postures de yoga. Chacune d’entre elles possèdent de nombreuses vertus et bienfaits pour tout notre être (à la fois pour notre corps, mis aussi pour notre esprit).

Si certaines demandent certains efforts physiques, comme la posture de la planche (Chaturanga Dandasana), d’autres sont moins centrée sur l’aspects physiques mais plus sur l’aspect méditatif, comme la position du lotus.

Relativement méconnue, la posture de la sauterelle (Shalabhasana en Sanskrit) est pourtant particulièrement appréciée par ceux qui la pratiquent régulièrement, notamment grâce à tous ses bienfaits.

Dans cet article, nous vous proposons d’en savoir plus sur tous les bienfaits de cette posture quand elle est intégrée à une routine yoga.

Posture relativement physique (elle demande notamment un certain effort de souplesse), nous vous expliquons également comment la réaliser de manière correcte et efficiente.

Qu’est-ce que Shalabhasana ?

La posture de la sauterelle, également connue sous le nom de Shalabhasana en sanskrit, est une position de yoga qui se décompose de cette façon :

  • Shalabh, qui signifie sauterelle
  • Asana, qui se traduit par posture ou position
A lire sur le même sujet :  Ventre plat : 5 exercices d'abdominaux à réaliser debout pour obtenir des résultats tout aussi efficaces

Comme son nom l’indique, le but de cette posture est de reproduire la posture naturelle d’une sauterelle.

D’un point de vue physique, elle consiste à soulever les jambes et le haut du corps depuis une position allongée sur le ventre.

Elle sollicite principalement les muscles du dos, des fesses et des cuisses, tout en étirant la colonne vertébrale et les épaules.

Comment réaliser la posture de la sauterelle ?

Avant de parler de la pratique, gardez bien toujours en tête de bien échauffer votre corps avant de réaliser une posture de yoga, surtout si celle-ci est physique.

Concernant la posture , voici un guide pas-à-pas pour vous permettre de réaliser correctement Shalabhasana :

Etape 1 – Sur un tapis de yoga, allongez-vous sur le ventre, les bras le long du corps et les mains à plat sur le sol.

Etape 2 – Respirez profondément en plaçant votre front ou votre menton sur le tapis de yoga.

Etape 3 – Inspirez et soulevez lentement vos jambes, en gardant les pieds joints et les genoux tendus.

Etape 4 – Soulevez également le haut de votre corps, en appuyant sur vos mains et en étirant les bras vers l’arrière. Essayez de lever au maximum la poitrine et les épaules.

Etape 5 – Maintenez cette position pendant quelques respirations, en gardant le regard vers le sol pour ne pas contracter la nuque.

A lire sur le même sujet :  Comment perdre du ventre avec le yoga ? 5 postures qui font la différence

Etape 6 – Expirez et revenez doucement à la position initiale.

 

 

shalabhasana

Dans cette variante, les bras sont bien alignés le long du corps mais la tête est bien relevée au-dessus du tapis

 

Notez qu’il est essentiel d’écouter son corps lors de la pratique du yoga pour ne vous blesser.

Concernant Shalabhasana, adaptez la posture en fonction de vos capacités : vous pouvez par exemple ne soulever que les jambes sans lever le haut du corps, ou utiliser un coussin sous les hanches pour soulager la pression sur le bas du dos.

Les variantes de Shalabhasana

Il existe plusieurs variantes de la posture de la sauterelle. Elles permettent de travailler différents groupes musculaires et d’adapter la position à chaque niveau de pratique. 

  • La demi-sauterelle : soulevez une jambe à la fois, en maintenant l’autre posée sur le sol. Cette variante est idéale pour les débutants ou pour soulager la pression sur le bas du dos.
  • La sauterelle avec appui sur les bras : au lieu d’appuyer sur les mains, placez vos avant-bras au sol et soulevez uniquement les jambes. Cette variante permet de renforcer davantage les muscles du dos et des cuisses.
  • La sauterelle en V : écartez légèrement les jambes lors de l’élévation, formant ainsi un V avec vos pieds. Cette variante sollicite plus intensément les muscles des fesses et des cuisses.
A lire sur le même sujet :  Pourquoi pratiquer le yoga en 2024 ? 4 bienfaits qui peuvent transformer votre quotidien

N’hésitez pas à consulter cette vidéo pour bien maîtriser Shalabhasana.

Quels sont les bienfaits de Shalabhasana ?

Pratiquer régulièrement la posture de la sauterelle offre de nombreux avantages. Si les avantages sont principalement physiques, elle possède également des bienfaits pour notre esprit et notre mental.

  • Renforcement musculaire : Shalabhasana sollicite principalement les muscles du dos, des fesses, des cuisses et des bras. Sur le long terme, elle permet de tonifier et raffermir ces zones, tout en améliorant la force et l’endurance musculaire.
  • Étirement et assouplissement : en étirant la colonne vertébrale et les épaules, la posture de la sauterelle favorise l’amélioration de la souplesse et aide à prévenir les douleurs dorsales et cervicales.
  • Stimulation de la digestion : lors de la réalisation, l’abdomen est légèrement comprimé. Cette compression stimule le transit intestinal et aide à lutter contre la constipation et les ballonnements.
  • Relaxation : en sollicitant le corps tout entier, la posture de la sauterelle permet d’évacuer le stress et les tensions accumulées. Elle favorise également la concentration et la détente mentale.

 

Posture généralement utilisée dans les séances de Vinyasa Yoga, Shalabhasana est une posture aux multiples bienfaits.

En fonction de votre niveau et de vos objectifs, n’hésitez pas à adapter la posture en essayant ses différentes variantes afin de trouver celle qui vous convient le mieux !

Sophie

Sophie est rédactrice spécialisée en Ayurvéda sur le site visa-forme.fr. Elle s’intéresse depuis longtemps à cette médecine millénaire et étudie notamment son développement dans les sociétés occidentales.