Skip to main content

Ashtanga Yoga : tout savoir sur cette pratique du yoga

ashtanga yoga

L’Ashtanga Yoga est l’un des types de yoga les plus pratiqués de nos jours, en raison de son caractère complet. Apparu au 20e siècle en Inde, précisément à Mysore, son créateur est Sri Tirumalai Krishnamacharya.

Il s’agit d’un yoga traditionnel qui combine des enchaînements de postures particulières à des techniques spécifiques de respiration.

C’est une activité extrêmement bénéfique pour le corps et très simple à pratiquer. Des séances régulières d’Ashtanga Yoga garantissent une condition physique optimale ainsi qu’une harmonie profonde pour l’esprit.

Cet article vous propose de découvrir de manière profonde cette pratique.

 

L’Ashtanga yoga : clarification conceptuelle

Le terme Ashtanga est formé de deux mots en langue sanskrite :

  • « asht » qui signifie huit
  • « anga » qui signifie membres.

On peut donc appeler cette discipline « le Yoga en huit membres ».

L’Ashtanga est plus qu’une simple pratique sportive. Il s’agit d’un mode de vie ou une philosophie. Ce type de yoga se pratique dans la conscience de ce que l’on exécute comme exercice ou posture.

Il est marqué par la réflexion ou plutôt la méditation, combinée à des exercices corporels travaillant la souplesse. Le but est d’amener le pratiquant à une introspection et à une découverte intérieure de lui-même, de son « soi ».

 

Les Huit membres : principes de base de l’Ashtanga Yoga

Comme le nom l’indique, la discipline de l’Ashtanga Yoga est fondée sur 8 membres. Ce sont donc huit principes de base ou pratiques fondamentales qui décrivent une progression à travers une pratique régulière.

Voici les huit étapes (ou membres) de cette pratique :

Le « Yama »

C’est le principe de base qui se résume au respect des règles de vie en société. L’une des principales règles enseignées au début du Ashtanga est l’« Ahimsa ». Cette règle prône la non-violence envers autrui et envers soi-même.

Le « Niyama »

Le deuxième principe de base de l’Ashtanga Yoga est l’autodiscipline.

L’« Asana »

L’Asana est une posture lors de la pratique du yoga. Chaque pratiquant exécute les postures caractéristiques de la discipline de l’Ashtanga Yoga.

Le « Pranayama »

Ce principe fondamental de l’Ashtanga fait intervenir des exercices de contrôle du souffle pendant une posture. Ces exercices respiratoires peuvent varier selon l’exercice.

Le « Pratyahara »

Il s’agit, à ce niveau de la progression du Ashtanga, de contrôler ses différents sens. Ceci introduit donc le principe de base suivant.

Le « Dharana »

Il s’agit d’un état de concentration totale où l’adepte se focalise sur le contrôle de ses sens afin de voyager plus profondément à l’intérieur de son esprit.

Le « Dyana »

C’est l’étape de la méditation. Lors de cette étape se réalise une communication harmonieuse et sereine à l’intérieur de de l’organisme du pratiquant (à la fois mental et physique).

Le « Samadhi »

Le dernier membre ou principe de base, qui est également le point culminant et l’aboutissement de l’exercice, est la réalisation de soi.

 

Qui peut pratiquer l’Ashtanga Yoga ?

L’Ashtanga Yoga est une discipline accessible à toute personne, quel que soit son niveau de souplesse, qu’elle pratique une activité sportive ou pas.

En effet, la pratique de l’Ashtanga Yoga inclut des exercices adaptés à toute condition physique, visant à renforcer cette dernière. C’est en effet un yoga postural dynamique qui se fait en séries d’entraînements dirigés au début par un professeur.

Ce dernier saura donner une orientation et une intensité convenables à l’entraînement. Des niveaux plus hauts d’entraînement nécessiteront une discipline plus importante.

Il faut donc mentionner le fait qu’en progressant, l’organisme gagne en résistance corporelle, notamment  un gain musculaire et tonique remarquable. Il forge également son endurance, tant sur le plan physique que mental.

L’Ashtanga Yoga est utilisé en médecine pour le soin des personnes souffrant de douleurs physiques et psychiques. Cette pratique est également ouverte aux femmes enceintes, après leur troisième mois de grossesse.

Attention toutefois, il est préférable et d’ailleurs fortement recommandé de ne pas être débutante en matière de Yoga.

Les six séries postures de l’Ashtanga yoga

Il existe 6 différentes séries d’entraînements pour pratiquer l’Ashtanga Yoga. Les débutants ont accès aux entraînements de la première et de la deuxième série.

Elles sont respectivement composées d’enchaînements de postures élémentaires de yoga, notamment les flexions avant et les flexions arrières. Les autres séries sont, quant à elles, réservées aux adeptes avancés.

Voici dans l’ordre, les différentes séries de l’Ashtanga Yoga et les différentes postures :

La série thérapeutique Yoga chikitsa

Elle consiste en des enchaînements de postures de flexion visant à améliorer l’alignement de la colonne vertébrale.

Le Yoga chikitsa favorise ainsi l’assouplissement du corps tout en renforçant sa composition musculaire. Elle est généralement la partie la plus difficile de l’exercice de l’Ashtanga Yoga. C’est à ce niveau que la pratique régulière est le plus conseillée, afin de familiariser le corps à la discipline.

La série intermédiaire Nadi Shodhana

Cette partie est dite intermédiaire, car elle fait le lien entre la première série qui est élémentaire vers les niveaux plus avancés. U

n adepte en deuxième série est donc supposé avoir longuement étudié les postures de la première série et a l’endurance mentale nécessaire pour aborder les suivantes.

Elle est très importante pour favoriser une progression sans incident.

Le Nadi Shodhana est en réalité marqué par des postures qui favorisent l’ouverture des canaux énergétiques. Ces postures facilitent en effet la circulation des flux vitaux dans le corps.

Les séries Sthira Bhaga

Les séries avancées sont au nombre de 4. Ce sont des séries de postures dont le but principal est d’amener progressivement l’adepte à atteindre trois niveaux.

Il s’agit premièrement de la sérénité, ensuite de la stabilité et finalement de la paix intérieure. Ainsi, ces séries agissent, pas principalement sur le physique, mais sur l’esprit, et notamment au niveau du système nerveux. Il est donc important de bien maîtriser les séries précédentes avant d’aborder celles-ci.

Toutes les séries de l’Ashtanga Yoga commencent par la posture de salutation au soleil. Le nombre de répétitions de cette posture varie selon la série.

Pour les débutants en première série, la posture se répète 5 fois, suivie de neuf répétitions de Vinyasa (posture de Yoga combinée à des exercices respiratoires rythmés). Dans les séries avancées, le Surya Namaskara est répété 3 fois, et suivi de 17 Vinyasa.

Les bienfaits de l’Ashtanga Yoga

La pratique de l’Ashtanga Yoga est bénéfique aussi bien pour le corps que pour l’esprit. Avec la pratique, le corps devient de plus en plus tonifié, fort et bien bâti musculairement.

En plus d’une force physique grandissante, l’Ashtanga Yoga permet de développer un esprit plus serein, plus résistant et plus focalisé sur les objectifs de sa pensée.

La pratique régulière de la discipline de l’Ashtanga Yoga permet en effet de renforcer le système nerveux, le rendant ainsi plus réfléchi, créatif et performant.