Skip to main content

Résistance à l’insuline : comment protéger notre corps ?

résistance à l'insuline

L’insuline est une hormone essentielle qui escorte les molécules de glucose (sucre dans le sang) de nos vaisseaux sanguins vers les cellules du corps.

Chez certaines personnes, la transmission de l’hormone depuis la circulation sanguin vers les cellules ne se fait pas. Pour contrer ce phénomène et favoriser la transmission, le pancréas produit alors plus d’insuline, mais sans effet significatif. C’est ce qu’on appelle la résistance à l’insuline.

Conséquence : le taux de glycémie continue d’augmenter, évoluant avec le temps vers le diabète de type 2.

Le diabète n’est pas la seule conséquence de la résistance à l’insuline. L’infertilité, le syndrome métabolique, le syndrome des ovaires polykystiques, les maladies du foie et certains cancers sont tous liés à une fonction insulinique perturbée.

Il en va de même pour les maladies cardiovasculaires. Les personnes atteintes de diabète risquent trois fois plus de mourir d’une maladie cardiovasculaire, et la résistance à l’insuline à elle seule doublera le risque.

D’où vient la résistance à l’insuline ?

La résistance à l’insuline est liée à l‘obésité et à un mode de vie sédentaire. Le sucre est également suspect, mais le gain de poids causé par une alimentation riche en sucre ne peut être le seul coupable. Il s’agit d’un ensemble de facteurs lié à nos modes de vie modernes.

Les hommes courent un risque plus élevé en raison de leur tendance à accumuler plus de masse graisseuse autour de leurs abdominaux. D’autres facteurs comme l’apnée du sommeil, un sommeil de mauvaise qualité, le stress et l’anxiété peuvent favoriser la résistance à l’insuline.

Comment lutter contre cette résistance ?

Si vous connaissez les causes, alors vous pourrez agir sur celles-ci. Prenez la liste des facteurs évoqués ci-dessous et essayez de changer votre mode de vie pour favoriser la transmission d’insuline au sein de votre corps.

En équilibrant au mieux votre vie et votre alimentation, la perte de poids engendrée peut alors sensibiliser les tissus au message de l’insuline, abaissant ainsi la glycémie au sein de votre organisme.

Pratiquez de l’exercice quotidiennement

La pratique d’un exercice physique est primordial pour combattre la résistance à l’insuline. N’hésitez pas à marcher ne serait-ce que 30 minutes tous les jours pour entrainer votre organisme dans une routine.

Si les exercices d’intensité plus élevée sont probablement plus bénéfiques, ils ne sont pas forcément réalisables au quotidien. Une fois que vous aurez enclenché une routine d’exercices quotidiens, vous pourrez alors augmenter l’intensité de vos séances.

Au bout de quelques jours, vous constaterez les effets bénéfiques pour votre corps et les réponses de celui-ci à la sécrétion d’insuline seront positives.

Adaptez votre alimentation à votre mode de vie

Si vous avez un rythme de vie très sédentaire, alors privilégiez une alimentation peu riche en sucres. Vous pouvez également suivre un régime de style méditerranéen, reconnu pour améliorer la sensibilité à l’insuline tout en protégeant le cœur et en abaissant le cholestérol.

Enfin, un régime alimentaire riche en plantes, en fibres, en noix et en aliments riches en antioxydants devrait soutenir le bon fonctionnement de l’insuline. Les légumineuses comme les pois, les lentilles et les pois chiches sont également des alliées précieux pour votre cœur.

Bien évidemment, l’alcool est à proscrire sur le court terme pour modifier vos habitudes alimentaires. Sur le moyen et long terme, il n’est pas interdit d’en consommer, mais toujours de manière raisonnable et modérée.

La question des compléments alimentaires

Vous pouvez envisager d’intégrer des compléments alimentaires à votre régime quotidien. Vous pouvez par exemple consommer de la vitamine D, car celle-ci favorise les niveaux d’insuline si elle est associée à un régime alimentaire sain.

La berbérine, un composé naturel présent dans des plantes comme l’hydraste, l’épine-vinette et le raisin de l’Oregon, sont d’autres compléments auxquels vous pouvez faire appel pour réduire la résistance à l’insuline.

La berbérine est notamment reconnue pour améliorer les niveaux d’insuline tout en réduisant la pression artérielle, le tour de taille et les triglycérides. Dans une étude sur des personnes atteintes de diabète, elle a permis l’augmentation de l’expression des récepteurs de l’insuline, expliquant peut-être sa capacité à améliorer la sensibilité de notre corps à l’insuline.

Un autre extrait de plante, la curcumine, peut agir sur les molécules inflammatoires pour réduire la résistance à l’insuline.

Enfin, le zinc peut également abaisser les taux d’insuline et de sucre dans le sang. Les personnes atteintes de prédiabète qui consomment 20 mg de zinc par jour peuvent améliorer leur réception à l’insuline et ainsi réduire leur taux de cholestérol et leur exposition à des maladies cardio-vasculaires.

 

Changer de mode de vie

En conclusion, la résistance de notre corps à l’insuline est avant tout liée à nos modes de vie pris de manière globale : alimentation, activités physique, stress et anxiété.

En agissant sur les deux premiers, vous pouvez agir également sur le troisième. En optant pour un mode de vie plus sain à tous les niveaux, vous favorisez ainsi la transmission de l’insuline et la bonne marche de votre organisme.