Skip to main content

Hatha Yoga : tout savoir sur la pratique du yoga la plus répandue

yoga atha

Les Yoga Sutra (un des textes fondamentaux du yoga) décrivent le chemin à huit voies pour vivre la vie parfait. Ils sont également connu sous le nom des « huit étapes du yoga», ou « Ashtanga » en sanskrit.

Dans la pratique du yoga, les gens se consacrent à la création d’une union entre l’esprit, le corps et l’esprit. Les huit étapes décrivent un moyen d’atteindre et de pratiquer le yoga pour atteindre l’équilibre de nos systèmes corporels.

Les huit membres servent de guide aux yogis pour vivre une vie d’intégrité, d’autodiscipline, de respect de la nature et des aspects spirituels de la vie. Patanjali, à l’origine de ces textes, était un homme sage qui a vécu en Inde il y a environ 400 ans.

Dans ces textes, il décrit le Yoga comme une technique de cessation des fluctuations de l’esprit. Il y a plusieurs obstacles pour libérer celui-ci des oscillations, comme cela est décrit dans les sutras. Ces troubles peuvent être l’ignorance, le désir, l’aversion, etc. Il décrit comment nous pourrions nous libérer de tout cela.

 

Pourquoi pratiquer ce yoga en cours ?

Le Yoga hatha est la forme de Yoga la plus répandue et la plus pratiquée en France et en Occident. Vous n’aurez donc pas de difficulté à trouver des séances et un professeur pour développer votre pratique.

C’est une discipline qui s’adresse à tous les yogis, et ce quel que soit leur niveau. Il est idéal notamment pour les débutant qui souhaitent s’initier au yoga de manière générale.

Le hatha yoga travaille avant tout sur l’enchainement des postures à réaliser et à tenir lors d’une séance. En effet, chaque posture doit être tenu entre 2 et 3 minutes, avec un vrai travail sur la respiration et le contrôle du souffle (pranayama). Même si ce n’est pas très dynamique, l’ensemble de l’organisme du yogi travaille.

 

Quels sont les bienfaits du hatha yoga ?

Ce type de yoga possède de nombreux bienfaits, notamment physiques et mentaux .

D’un point de vue physique :

  • travail sur la souplesse et les muscles de votre corps
  • une meilleure posture sur le long terme

D’un point de vue mental :

  • un véritable travail de concentration et de maîtrise grâce aux postures et au souffle
  • un soulagement général de relaxation (moins de stress, d’anxiété)
  • une amélioration des capacités cognitives (la mémoire notamment)

Attention, comme les autres types de yoga (vinyasa yoga, yoga du matin, notamment), les résultats se font ressentir avec de la persévérance. Seule une pratique régulière vous permettra d’atteindre un niveau de relaxation avancée.

 

N’hésitez pas à pratiquer le hatha yoga en groupes via des cours ou des séances dirigés par un professeur, surtout si vous êtes en phase d’initiation. La pratique collective vous permettra de vous inscrire dans la durée et de progresser sur les postures avec d’autres yogis.

Ci-dessous une vidéo d’une séance d’initiation au hatha yoga, de la chaîne BrettLarkinYoga. Cette vidéo est idéale pour comprendre le déroulement d’un cours.

Les 8 Membres du Yoga hatha en détails

Pour Patanjali, le chemin du yoga hatha est composé en 8 branches (ashtanga), c’est-à-dire autant d’étapes pour vivre une vie avec un sens et un but.

Ce sont des principes qui abordent à la fois les parties physiques (l’exemple le plus clair étant les asanas, il ne s’agit pas seulement de respect, mais aussi de prendre soin du corps) et spirituelles (principes éthiques, méditation).

1. Yama

C’est la première étape : elle comprend les normes morales ou éthiques et le sens de l’intégrité, en se concentrant sur notre comportement et comment nous nous comportons dans notre vie quotidienne. Ce sont littéralement les contrôles ou les interdictions de la vie vis-à-vis des autres :

  • Ahimsa : la non-violence
  • Satya : le respect de la vérité
  • Asteya : l’honnêteté
  • Brahmacharya : le contrôle de sens et de la sensualité
  • Parigraha : l’absence de désir de propriété

2. Niyama

Niyama, la deuxième étape, regroupent les comportements individuels en lien avec des actes d’autodiscipline, de développement personnel et spirituel. C’est à dire nos actes pour nous-même en quelques sorte. Les cinq niyamas sont les suivants:

  • Shaucha : la pureté
  • Santosha : le contentement
  • Tapas : l’austérité
  • Svadhyaya : l’étude de soi
  • Iswarapranidhana : l’abandon à ce qui est supérieur

3. Asana

Les Asanas sont les positions pratiquées dans le Yoga Hatha. Il s’agit de la troisième étape. Avec le yoga à l’esprit, le corps est le temple de l’esprit et se soucie de ce qui est une étape importante dans notre croissance spirituelle.

Grâce à la pratique des asanas, nous développons l’habitude de la discipline et du flow, nécessaires à la méditation.

Si notre corps est en bon état et à l’aise dans une position pendant une longue période, il peut devenir un allié pour notre cerveau dans la quête de spiritualité et de progrès (au lien d’être un frein du à la douleur physique)

4. Pranayama

Elle est la quatrième étape. Elle consiste en des techniques conçues pour maîtriser les voies respiratoires tout en reconnaissant le lien entre la respiration, l’esprit et les émotions.

La traduction littérale du pranayama est «force de vie». Les yogis croient que non seulement cela rajeunit le corps, mais que cette pratique prolonge tout simplement la vie elle-même.

Vous pouvez pratiquer cette étape comme une technique isolée (il suffit de vous asseoir en position du lotus et d’effectuer une série d’exercices de respiration) ou de l’intégrer à votre routine quotidienne de Yoga Hatha.

5. Pratyahara

Pratyahara, la cinquième étape, signifie retrait ou transcendance sensorielle. C’est au cours de cette étape que nous faisons un effort conscient pour attirer le regard du monde extérieur.

Nous concentrons nos pensées en interne. La pratique du pratyahara nous donne l’occasion de revenir en arrière et de nous regarder. De prendre du recul.

Cela peut se produire pendant les exercices de respiration, pendant la méditation, pendant les exercices de posture de yoga hatha ou pendant toute activité nécessitant de la concentration.

Le détachement est une excellente technique pour contrôler la douleur et un excellent moyen de traiter les symptômes désagréables des maladies chroniques.

6. Dharana

La pratique de Pratyahara peut créer un lien avec Dharana, la sixième étape. Après nous être soulagés des distractions externes, nous pouvons faire face aux distractions des l’esprit lui-même.

Dans la pratique de dharana, l’accent est mis sur l’apprentissage de l’arrêt du processus de pensée sur un objet mental individuel.

Le but est de ne prendre conscience de l’objet sur lequel vous vous concentrez, qu’il s’agisse d’une flamme de bougie, d’une fleur, d’un mantra qui se répète, d’un centre d’énergie spécifique dans le corps ou d’une image d’une divinité.

Il s’agit d’entraîner l’esprit à éliminer tous les déchets superflus et inutiles qui flottent, pour apprendre à repousser doucement les pensées excessives. De longues périodes de concentration conduisent naturellement à la méditation.

7. Dhyana

La méditation ou la contemplation, la septième étape de l’ashtanga, est le flux ininterrompu de concentration. Bien que dharana et dhyana puissent sembler identiques, il y a une ligne fine entre ces deux étapes.

Là où dharana pratique un seul point d’attention, dhyana est finalement un état d’être très conscient qui n’est pas choisi. À ce stade, l’esprit s’est calmé et il produit peu ou pas de pensées du tout.

La méditation se produit lorsqu’elle est liée à l’objet du point d’attention de votre pensée, de sorte que rien d’autre n’existe.

L’esprit est alors complètement concentré et calme, mais éveillé et conscient de la vérité. Il existe de nombreuses méthodes pour nous amener à cet état.

La méditation est une tâche difficile à réaliser, mais elle n’est pas impossible. Elle est un objectif à atteindre dans votre pratique du Yoga Hatha. Même si vous ne l’atteignez pas toujours, vous bénéficiez des bienfaits des étapes précédentes du chemin.

8. Samadhi

Patanjali décrit Samadhi comme la dernière étape de l’ashtanga. Il s’agit d’un état d’extase. Tous les chemins du yoga hatha mènent à cette étape. Cette étape matérialise ce que la plupart d’entre nous est peu susceptible d’atteindre dans cette vie.

A ce stade, le méditant fond avec son point focal et le dépasse complètement. Dans cet état, vous et l’univers ne faites qu’un.

Il n’y a aucune différence entre vous et tout le reste. Le méditant réalise une connexion profonde avec le divin, interconnecté avec tous les êtres vivants.

Patanjali l’a décrit comme le point culminant de la voie du yoga hatha : l’épanouissement, la liberté et la paix.