Skip to main content

Et si cette pratique douce (et trop méconnue) pouvait renforcer vos abdominaux ?

Tai chi abdominaux

© Visa Forme – Malgré les idées reçues, le Tai Chi peut également faire travailler vos abdominaux. 🙂

Le Tai Chi est une discipline ancestrale originaire de Chine. Moins connue que le yoga, celles et ceux qui la pratiquent louent toutefois ses avantages en matière de relaxation et d’équilibre (à la fois physique et intérieur).

Malgré les apparences (des mouvements doux et lents), le Tai Chi est une excellente activité pour renforcer et tonifier vos muscles en profondeur (c’est aussi le cas du Yoga et de la méthode Pilates).

C’est donc parfait, quand on se remet au sport, pour travailler en profondeur sa sangle abdominale et sculpter sa silhouette.

L’idée de cet article est donc de vous expliquer comme certains mouvements de Tai Chi contribue au travail des muscles abdominaux. Libre à vous ensuite de les tester et, pourquoi pas, de pratiquer régulièrement le Tai Chi. 🙂

Pourquoi vous devez prendre soin de votre sangle abdominale

Votre sangle abdominale regroupe un ensemble de muscles (les abdominaux) essentiels à votre stabilité globale, ainsi qu’à votre posture.

A lire sur le même sujet :  Un ventre plat après 50 ans : 3 conseils (de bon sens) pour atteindre votre objectif

Ils soutiennent votre colonne vertébrale tout en vous assurant une bonne mobilité. Ils sont donc très importants à votre quotidien, même si on a tendance à oublier qu’ils sont là (sauf évidemment quand on les travaille 😉 ).

Les quatre principaux groupes musculaires abdominaux

Les abdominaux sont composés de quatre principaux groupes musculaires :

  • Le grand droit : un muscle long qui s’étend verticalement le long de l’abdomen.
  • Les obliques externes : situeés sur les côtés de l’abdomen, ces muscles aident à effectuer des rotations et des mouvements latéraux.
  • Les obliques internes : situés sous les obliques externes, ils travaillent en tandem avec eux pour faciliter les mouvements de rotation.
  • Le transverse de l’abdomen : situé sous les autres muscles abdominaux, ce muscle agit comme une gaine pour soutenir et stabiliser le tronc.

 

tai chi senior

Le Tai Chi et les abdominaux : comment ça marche ?

Comme dit en introduction, le Tai Chi est une pratique douce. A première vue, on se dit que les mouvements seront moins efficaces qu’une série de crunch ou que 30 minutes de gainage quotidien.

Si ce n’est sans doute pas aussi efficace, la pratique régulière du Tai Chi peut avoir un impact significatif sur votre sangle abdominale.

Voici pourquoi :

  1. l’accent mis sur la posture et l’alignement dans le Tai Chi contribue à renforcer les muscles responsables de la stabilité, y compris les abdominaux.
  2. Les mouvements fluides et contrôlés sollicitent constamment les muscles du tronc et les oblige à travailler ensemble.
  3. La respiration profonde et coordonnée nécessite un engagement constant de la musculature abdominale pendant toute la séance.
A lire sur le même sujet :  Comment avoir un ventre plat avec ces 5 postures de yoga

3 mouvements pour renforcer vos abdominaux

  1. La Grue blanche étire ses ailes (Bai He Liang Chi) : cet exercice commence avec les pieds écartés de la largeur des épaules et les genoux légèrement fléchis. Les bras sont lentement levés jusqu’à la hauteur des épaules, puis ramenés vers le bas en gardant les coudes pliés. Le mouvement doit être fluide et rythmique, en gardant les abdominaux et le tronc engagés.
  2. L’horloge (Shi Zi Zhuang) : en position debout avec les pieds écartés de la largeur des hanches, pliez légèrement les genoux et étirez les bras vers l’avant. L’un après l’autre, tracez un cercle avec chaque main comme si vous balayiez une horloge au-dessus du niveau du sol. Gardez votre tronc stable et vos abdominaux engagés tout au long du mouvement.
  3. La posture du Phénix : Debout avec les pieds écartés à la largeur des épaules, les mains sur les côtés et les paumes tournées vers le sol, inspirez profondément en levant les talons et en montant sur la pointe des pieds. Tendez ensuite les bras vers l’avant, paume vers le ciel, tout en contractant les muscles abdominaux pour maintenir l’équilibre. Maintenez la position pendant quelques secondes avant de revenir doucement à la position initiale.
A lire sur le même sujet :  5 gymnastiques douces pour rester en forme (tout en douceur) après vos 50 ans

N’hésitez pas également à regarder cette vidéo pour visualiser concrètement certains mouvements.

Quelles différences par rapport aux méthodes “traditionnelles” ?

On vous en parle souvent sur visa-forme.fr : il existe de nombreuses méthodes d’entraînement  (musculation, HIIT et bien d’autres) pour travailler et renforcer les muscles de vos abdominaux.

Par rapport à ces dernières, le Tai Chi présente les avantages d’une méthode douce et holistique :

  • intégration du corps et de l’esprit : le Tai Chi encourage une intégration du corps et de l’esprit grâce à la concentration sur la respiration et la pleine conscience (ce qui est rare lors d’un HIIT par exemple 😉 ).
  • une pratique non-traumatisante : les mouvements fluides et naturels du Tai Chi sont moins susceptibles de provoquer des douleurs ou des blessures que des exercices de force intensive.
  • une pratique universelle : enfin le Tai Chi peut être pratiqué par des personnes avec des niveaux de forme physique hétérogènes, aussi bien des adolescents que des seniors ! 🙂

Si le Tai Chi n’est pas une pratique de renforcement musculaire à proprement parler, son approche globale et holistique vous permet de travailler tout votre corps. Et votre sangle abdominale n’y échappe pas ! 🙂

Eva

Eva est rédactrice sur le site Visa Forme. Elle travaille spécifiquement sur les sujets de remise en forme et de bien-être par la pratique sportive et s’intéresse aux dernières évolutions et tendances.