Skip to main content

Pilates : pourquoi les chaussettes antidérapantes peuvent vous faire progresser (et comment bien les choisir)

chaussettes pilates

© Visa Forme – Pourquoi utiliser des chaussettes antidérapantes ?

Quand on parle d’accessoires pour pratiquer le Yoga ou la méthode Pilates, on aborde souvent les grands classiques : le célèbre tapis bien évidemment, les élastiques ou encore la swiss ball.

Mais généralement, on entend peu parler des chaussettes antidérapantes. Sans doute car beaucoup de pratiquantes pratiquent leur séance pieds nus, souvent pour des questions de ressentis lors de la réalisation des exercices.

Pourtant, elles peuvent offrir des avantages indéniables du point de vue de la pratique, mais aussi de la sécurité, de l’hygiène et du bien-être de vos pieds.

Pourquoi utiliser des chaussettes anti-dérapantes ?

Pour celles qui ont l’habitude de travailler pieds nus, adopter des chaussettes va sans doute être difficile. Et puis ce n’est évidemment pas une obligation !

A lire sur le même sujet :  3 exercices de Pilates simples à réaliser pour des jambes toniques et galbées

Toutefois, et pour celles qui souhaitent apporter à leurs pieds tout le confort nécessaire, voici les avantages les plus importants des chaussettes antidérapantes :

  • elles offrent une meilleure adhérence au sol : elles améliorent la stabilité et réduisent les risques de glissements;
  • les chaussettes permettent de maintenir une hygiène optimale pendant vos séances, notamment si vous pratiquez au sein de cours collectifs;
  • les bandes antidérapantes situées sur la voute plantaire assure une bonne accroche, quel que soit le type de sol (parquet, carrelage, etc.).

Comment bien choisir vos chaussettes ?

Acheter des chaussettes antidérapantes n’est pas un choix anodin. Celles-ci peuvent conditionner votre pratique quotidienne, votre achat doit donc être réfléchi ! 

Voici, selon nous, les 4 critères les plus importants à prendre en compte dans votre comparatif d’achat :

  1. La matière : privilégiez des chaussettes douces et respirantes pour garantir une bonne évacuation de la transpiration et éviter les irritations.
  2. La taille : cela relève du bon sens mais choisissez des chaussettes adaptées à la taille de vos pieds. Ce n’est pas un détail car si elles sont trop petites ou trop grandes, vos chaussettes risquent de vous déranger lors de votre pratique (et de finir accessoirement au fond du placard 😉 ).
  3. Le type ou modèle : selon vos préférences en terme de confort, optez pour les chaussettes qui vous conviennent le mieux : chaussettes intégrales, toeless, etc.
  4. Le nombre de picots : optez pour des chaussettes avec un grand nombre de picots en silicone pour une adhérence maximale (c’est quand même l’objectif 😉 ).
A lire sur le même sujet :  Pilates : 6 défauts que vous devez absolument connaître avant de vous lancer dans la pratique

Prenez-en soin !

Lorsque vous achetez un tapis, vous souhaitez sans doute qu’il dure le plus longtemps possible. Vous l’entretenez donc à cette fin. Et bien vous devez faire la même chose avec vos chaussettes ! 

Voici quelques recommandations : pour un lavage en machine, retournez les chaussettes et utilisez un programme ne dépassant pas les 30° et sans utiliser de javel.

Mais pour conserver au mieux l’adhérence des picots en silicone, le lavage à la main reste l’idéal.

 

Peu connues et utilisées, les chaussettes sont pourtant des accessoires loin d’être inutiles. Au contraire, elles peuvent vous permettre de progresser plus rapidement, notamment en facilitant votre équilibre lors des exercices.

A lire sur le même sujet :  Combien de calories sont brûlées lors d'une séance de Pilates ? Attention aux fausses promesses

Pas forcément idéales pour les plus expérimentées ou pour les puristes, elles sont parfaites si vous débutez ! 🙂

Eva

Eva est rédactrice sur le site Visa Forme. Elle travaille spécifiquement sur les sujets de remise en forme et de bien-être par la pratique sportive et s’intéresse aux dernières évolutions et tendances.