Skip to main content

Bonne nouvelle ! Vous n’avez plus besoin de cette formalité pour participer à des compétions de courses à pied

© Visa Forme – Bonne nouvelle pour les coureurs : plus besoin de certificat médical pour participer à des courses !

Depuis le 1er avril, un tournant significatif a été pris dans l’univers des compétitions de course à pied en France.

Le traditionnel certificat médical n’est plus obligatoire et sera complètement remplacé par le nouveau Parcours de Prévention Santé (PPS) dès le 1er septembre.

Pour celles qui courent et souhaitent s’inscrire à des courses pour rester en forme, c’est une bonne nouvelle.

Cette initiative vise en effet à simplifier les démarches administratives tout en augmentant la sensibilisation aux risques liés à la pratique de la course à pied.

Une mesure attendue par les coureurs et organisateurs

Le certificat médical est devenu obsolète selon de nombreux spécialistes. Il constituait souvent une barrière pour les participants souhaitant s’inscrire à une course, sans pour autant améliorer la sécurité de leur santé.

A lire sur le même sujet :  Courir pour maigrir : 4 conseils pour obtenir des résultats remarquables et transformer votre silhouette

S’il n’est plus obligatoire depuis quelques semaines, son utilisation prendra fin définitivement à la fin de l’été. Vous serez ainsi libérer de cette contrainte, que beaucoup de coureurs jugent d’ailleurs inutile. 😉

A noter d’ailleurs que cette décision va également faciliter la vie des coureurs étrangers, régulièrement refusés au départ des courses faute d’un certificat conforme.

Attention : la fin de la demande d’un certificat médical ne veut pas dire qu’il n’est pas remplacé (sinon ce serait trop simple 😉 ).

Celui-ci est substitué par le Parcours de Prévention Santé, qui recentre les efforts sur la prévention, plutôt que sur une simple formalité administrative.

Le Parcours de Prévention Santé : un système innovant

Un programme en quatre étapes simples

Le PPS (Parcours de Prévention Santé) est un outil proposé par la Fédération Française d’Athlétisme.

Conçu pour être accessible et efficace, il se décompose en quatre étapes principales :

  1. La consultation de plusieurs vidéos courtes qui abordent différentes situations médicales auxquelles un coureur peut être confronté.
  2. Des réponses à quelques questions pour valider la compréhension des informations présentées.
  3. L’obtention d’un numéro en ligne après la validation des étapes précédentes.
  4. L’utilisation de ce numéro pour l’inscription aux compétitions, prouvant ainsi que le coureur a complété le PPS.
A lire sur le même sujet :  Mais quand commence-t-on vraiment à ressentir les effets de la course à pied sur notre corps et notre esprit ?

Validité et fonctionnement

Ce “certificat numérique” a une validité de trois mois. À chaque inscription à une course, vous devez simplement fournir le numéro reçu après avoir terminé le PPS.

Sans avoir besoin de passer par la case médecin, les démarches deviennent ainsi beaucoup plus fluides et permettent de garantir que chaque participant est informé des potentiels risques auxquels il peut être exposé lors d’une compétition.

Les avantages du nouveau système

1 – Simplification administrative

L’un des principaux avantages du PPS est la réduction des lourdeurs administratives. Les clubs et organisateurs n’auront plus à gérer la collecte et la vérification des certificats médicaux physiques, ce qui allège considérablement leur charge de travail.

2 – Prévention améliorée

En intégrant directement la prévention aux risques comme préalable à l’inscription, le PPS permet aux coureurs de mieux se préparer.

La démarche va au-delà d’une simple approbation par votre médecin et vous incite à prendre conscience de différents aspects susceptibles d’impacter votre performance et surtout votre santé.

Attention à ne pas faire n’importe quoi

Bien que le certificat médical ne soit plus requis, vous devez bien évidemment rester en lien étroit avec votre médecin, surtout si c’est votre première course ou que vous êtes relativement âgée.

A lire sur le même sujet :  Bien débuter la course à pied : 5 conseils pour les débutantes qui veulent enfiler leurs baskets dès aujourd'hui

Sachez également que le contenu proposé dans le cadre du PPS n’est pas optionnel. Evidemment, la bonne compréhension des contenus et la réponse aux questions vous permettront de pouvoir participer aux courses.

Mais ce dispositif permet également d’enrichir vos connaissances, de mieux comprendre les réactions de votre corps et de garantir votre sécurité durant les compétitions.

Enfin, bien se préparer est essentiel quand on souhaite réaliser une course. Suivez un plan d’entraînement adapté à votre niveau (faites-vous aider au besoin) et respectez les recommandations des professionnels de santé et de sport. 🙂

 

Eva

Eva est rédactrice sur le site Visa Forme. Elle travaille spécifiquement sur les sujets de remise en forme et de bien-être par la pratique sportive et s’intéresse aux dernières évolutions et tendances.