Skip to main content

Pilates : 6 conseils pour bien maîtriser votre respiration et transformer vos séances

respiration pilates

© Visa Forme – 6 conseils pour bien respirer lors de vos séances de Pilates.

Créée par Joseph Pilates au début du 20e siècle, la méthode Pilates est à la mode depuis plusieurs mois, voire plusieurs années.

Loin de son image un peu désuète, le Pilates apporte de nombreux bienfaits à votre corps, sans pour autant le brusquer. C’est une méthode holistique qui vise à renforcer votre corps tout en favorisant une harmonie entre physique et mental.

Prisé pour sa capacité à affiner les silhouettes de manière douce, le Pilates ne se base pas uniquement sur une bonne technique de réalisation des exercices.

Au cœur de sa pratique se trouve également la respiration, un élément fondamental mais pourtant bien souvent trop négligé par les pratiquants.

Pour vous aider à bien maîtriser votre respiration pendant vos séances, cet article vous propose six conseils à appliquer lors de vos séances, pour (vraiment) tirer tous les bénéfices de votre pratique.

A lire sur le même sujet :  5 (très) bonne raisons de continuer votre routine sportive pendant les fêtes

Découvrez comment chaque inspiration et expiration peuvent devenir des piliers fondamentaux de votre pratique, enrichissant votre expérience Pilates d’une manière qui va au-delà de l’effort physique.

1. Utilisez la respiration diaphragmatique

La respiration diaphragmatique, souvent appelée “respiration abdominale”, est essentielle en Pilates. Lors de l’inspiration, concentrez-vous sur l’expansion de votre diaphragme, permettant à l’air de remplir vos poumons tout en laissant votre abdomen se gonfler.

L’expiration se fait en relâchant lentement l’air par la bouche, engageant ainsi les muscles abdominaux. Cette méthode favorise la relaxation, réduit le stress et crée une base solide pour les mouvements du Pilates.

2. Coordonnez votre respiration avec vos mouvements

La coordination entre la respiration et les mouvements est cruciale pour une exécution fluide des exercices. Avant de commencer un mouvement, prenez une inspiration profonde pour préparer votre posture.

En expirant pendant l’effort, vous stabilisez votre tronc et canalisez l’énergie nécessaire pour accomplir le mouvement. Cette synchronisation améliore la précision des exercices et renforce la connexion entre votre souffle et vos mouvements.

A lire sur le même sujet :  Comment bien réaliser les pompes pour raffermir vos bras (et tout le haut de votre corps)

 

pilates respiration

3. Maintenez une respiration régulière

Dans les positions maintenues, maintenez une respiration régulière pour éviter la constriction des muscles et optimiser l’endurance. Souvent, et de manière inconsciente, vous pouvez avoir tendance à retenir votre souffle en cas d’effort intense.

Ce n’est pas une bonne chose car cela peut entraîner une tension accrue. En maintenant une respiration constante, vous soutenez votre corps en fournissant un flux continu d’oxygène aux muscles sollicités, améliorant ainsi votre performance.

4. Concentrez-vous sur l’expiration

Lors de vos expirations, soyez bien attentive à expulser complètement l’air de vos poumons. Ce faisant, vous allez légèrement solliciter vos muscles abdominaux et renforcer la stabilisation de votre tronc.

Se focaliser sur l’expiration favorise également l’activation des muscles profonds du noyau, contribuant à une base solide pour de nombreux exercices de Pilates qui exigent un contrôle musculaire accru.

5. Attention à la qualité

La qualité de votre respiration est primordiale. Le mieux est de pouvoir contrôler votre respiration le plus possible, en mettant l’accent sur la précision plus que sur la rapidité.

A lire sur le même sujet :  Ces 3 exercices de Pilates sont parfaits pour renforcer et tonifier vos cuisses : les résultats parleront d'eux-mêmes

Pourquoi ? Car votre respiration améliore votre conscience corporelle et permet une meilleure compréhension de la façon dont votre corps réagit aux mouvements. Cela favorise une exécution plus précise et réduit le risque de tension musculaire inutile.

 

6. Pratiquez régulièrement

Vous le savez sans doute déjà, mais la clé de vos progrès se trouve dans la régularité. La maîtrise de votre respiration évoluera donc avec une pratique régulière.

En intégrant ces techniques à chacune de vos séances, vous développerez progressivement une connexion naturelle entre votre respiration et vos mouvements.

Sur le long terme, ces habitudes de respiration consciente se traduiront par des bénéfices durables, à la fois pour votre corps et pour votre esprit. 🙂

Evidemment, nous vous invitons à explorer, tester et ajuster ces techniques en fonction de vos besoins individuels. Enfin n’hésitez pas à échanger avec d’autres pratiquantes ou avec votre professeur pour approfondir les sujet.

Eva

Eva est rédactrice sur le site Visa Forme. Elle travaille spécifiquement sur les sujets de remise en forme et de bien-être par la pratique sportive et s’intéresse aux dernières évolutions et tendances.