Skip to main content

Ayurvéda : définition et introduction

 

Ayurvéda définition

 

De nombreux universitaires considèrent l’Ayurveda comme la plus ancienne médecine curative. En sanskrit, l’Ayurveda signifie la « science de la vie ». La connaissance de l’Ayurveda est née il y a plus de cinq mille ans en Inde et a été parfois appelée la « Mère de toutes les guérisons ».

Elle provient de l’ancienne civilisation védique et est enseignée par des professeurs réputés à leurs disciples depuis plusieurs milliers d’années par  traditions orales. Depuis quelques temps, la médecine ayurvédique est de plus en plus pratiquée en Occident, si bien qu’il en reste encore beaucoup à découvrir.

Les ayurvédas, y compris l’homéopathie et la polarité, sont ancrés dans les idéaux de nombreuses méthodes de guérison naturelles actuellement plus familières à l’Occident.

 

Votre constitution, votre équilibre interne

 

L’Ayurveda met l’accent sur la prévention en accordant une attention particulière à l’équilibre de la vie, à la pensée positive, à la nutrition, ou encore au mode de vie.

L’approche ayurvédique permet de comprendre facilement comment cette harmonie de l’esprit, du corps et de la conscience peut être établie selon la constitution humaine de chacun.

Elle permet également de comprendre comment des améliorations comportementales peuvent permettre d’atteindre et de maintenir l’équilibre.

Tout comme chaque entité a une empreinte digitale spécifique, chaque personne a son propre schéma énergétique particulier, qui comprend sa propre composition physique, intellectuelle et émotionnelle.

Cette constitution est déterminée par diverses variables lors de la conception et reste la même tout au long de la vie.

De nombreuses variables, extérieures et intérieures à l’organisme, peuvent perturber cet équilibre et favoriser des changements dans la constitution d’une personne par rapport à la condition d’équilibre.

Par exemple, la tension mentale et physique, le régime et les décisions alimentaires, la saison et le temps, les traumatismes physiques, les liens professionnels et familiaux peuvent agir sur notre organisme.

Une fois ces aspects connus, des mesures appropriées peuvent être prises pour annuler, réduire ou supprimer les sources de déséquilibre et rétablir la constitution d’origine. L’équilibre est un ordre régulier, le chaos est un déséquilibre.

La relation entre l’ordre et le chaos persiste indéfiniment dans le corps. L’équilibre est maintenu lorsque nous comprenons les origines des déséquilibres, et que nous agissons en conséquence.

 

Equilibrer les trois énergies du corps

 

L’Ayurveda définit trois types fondamentaux d’énergie que l’on trouve dans la constitution de chacun. Comme il n’existe pas de mot unique pour exprimer ces idées en français, les mots sanskrits initiaux Vata, Pitta et Kapha sont utilisés.

L’énergie est nécessaire pour produire le mouvement, pour le bon fonctionnement du corps, pour que les fluides et les nutriments entrent dans les cellules.

Les nutriments dans les cellules doivent encore être métabolisés par l’énergie et la structure cellulaire doit être lubrifiée et préservée.

La force de mouvement est vata. L’énergie digestive ou le métabolisme est pitta. Enfin kapha est l’énergie lubrifiante, l’énergie de structure.

Toute organisme partage les caractéristiques de vata, pitta et kapha, mais l’un est primaire, l’autre secondaire et le troisième moins important.

Le trouble ayurvédique est considéré comme la conséquence d’un déséquilibre ou d’un déficit de vata, pitta ou kapha.

L’Ayurveda fonctionne en harmonie entre le corps, l’esprit et la conscience. L’apprentissage de l’équilibre du corps, de l’esprit et de la conscience comprend une prise de conscience du fonctionnement des vata, pitta et kapha.

L’univers entier est une synthèse des forces de cinq éléments majeurs – l’espace et le temps, le feu, l’eau et la terre, selon la philosophie ayurvédique. Vata, pitta et kapha sont des variations et des permutations de ces cinq éléments qui sont présents dans tout développement en tant que modèles.

Le vata est l’énergie du mouvement subtil à l’intérieur du corps humain, le pitta est l’énergie digestive et métabolique et le kapha est l’énergie organisée du corps.

Le vata est la force de mouvement subtile : elle comprend l’espace et l’air. Elle contrôle la respiration, le clignotement, la contraction des muscles, des tissus, la pulsation cardio-vasculaire et tous les changements dans les cellules et les cytoplasmes.

Vata apporte innovation et polyvalence dans l’équilibre. En revanche, Vata induit une terreur et une anxiété incontrôlables.

Pitta est un système biochimique du corps : il comprend le feu et l’eau. Il contrôle la digestion, l’absorption, l’assimilation, l’alimentation, la température du corps et le métabolisme.

Dans l’ensemble, pitta stimule la connaissance et la compréhension. Toutefois, Pitta excite également la rage, l’antipathie et la jalousie de manière incontrôlée.

Kapha est l’énergie qui façonne la forme du corps. Pour tous les composants et processus corporels, Kapha offre de l’eau.

Elle lubrifie les muscles, humidifie la peau et la rend résistante. Kapha est en harmonie incarnée par l’amour, la tranquillité et le pardon. Il met l’attachement, l’avidité et la jalousie hors de contrôle.

Bien que nous n’ayons que très peu d’influence sur tout cela, nous sommes toujours capables de faire des compromis sur certaines choses, notamment sur notre alimentation et notre mode de vie.

Afin de préserver l’équilibre et le bien-être, nos décisions doivent être prises avec précaution. Un régime alimentaire et un mode de vie adaptés à notre constitution personnelle renforcent le corps, l’esprit et la conscience.

 

L’Ayurveda comme méthode de guérison supplémentaire

 

Il est important de comprendre la différence essentielle entre l’Ayurveda et la médecine allopathique occidentale. Dans nos sociétés, l’accent est mis sur les signes et les maladies dans la médecine allopathique occidentale, qui utilise médicaments et chirurgie pour soigner les patients.

De plus en plus, l’Ayurveda est utilisée dans la médecine occidentale. L’Ayurveda ne se concentre pas sur la maladie mais se concentre plutôt sur les énergies dynamiques des êtres vivants. Si une tension minimale existe et que l’approvisionnement en énergie est régulé chez l’homme, les mécanismes de protection naturels du corps sont meilleurs, et ils peuvent se protéger plus facilement contre les maladies.

Attention, l’Ayurveda ne remplacent en aucun cas à la médecine allopathique occidentale. Dans bien des cas, elle est plus efficace pour traiter et soigner les maladies infectieuses et les maladies aiguës.

Parallèlement à la médecine occidentale, l’Ayurveda peut être utilisé pour encourager une personne à devenir moins vulnérable à la maladie et/ou à reconstituer son corps après un traitement médicamenteux ou une opération chirurgicale.

 

Évaluation et traitement des déséquilibres en Ayurvéda

 

Lorsque notre organisme souffre de déséquilibre, le praticien spécialiste en Ayurvéda étudie attentivement les principaux symptômes et signes de déséquilibres de notre constitution. Il étudie notamment les origines et causes .

Il évalue également la meilleure thérapie à administrer au patient selon ses caractéristiques et ses déséquilibres. Il établit son diagnostic par une discussion avec le patient, mais aussi par l’observation, l’examen physique et la déduction. Des procédures de base telles que l’observation des battements du cœur, des lèvres, des yeux et de la structure du corps sont appliquées.

Des mesures palliatives et de nettoyage doivent être utilisées si nécessaire pour éradiquer un déséquilibre, ainsi que des plans pour éliminer ou contrôler les causes du déséquilibre.

Les recommandations peuvent porter sur l’amélioration du mode de vie, le début et la poursuite d’un régime alimentaire mieux adapté et l’utilisation de plantes médicinales.

Dans certains cas, il est indiqué que le fait de s’engager dans un régime de nettoyage appelé panchakarma permet à l’organisme de se débarrasser des toxines résiduelles pour bénéficier davantage des multiples étapes de traitement proposées.

En bref, l’Ayurveda traite de tout : le corps, l’esprit et l’âme.

Elle se base sur la singularité de chacun d’entre nous et de la différence de nos réactions.

L’Ayurveda fournit un large éventail de connaissances, par la perspective, la compréhension et l’expérience, sur la relation entre les causes et leurs conséquences pour chaque personne, instantanément et subtilement.